FP2E

RECHERCHE

Recevez les dernières
informations de la FP2E
Inscription

Flux RSS

Le prix du service de l'eau

 

L’eau n’a pas de prix, c’est le service de l’eau qui a un coût : captage, potabilisation, distribution, dépollution, infrastructures…En régie comme en délégation, c’est la collectivité organisatrice qui fixe le prix, à l’exception des taxes et redevances définies par l’Etat et les Agences de l’eau.

 

L’eau est une ressource locale, qui contrairement à l’électricité ne se transporte pas sur de longues distances. Le prix du service de l’eau dépend donc du contexte local (topographie, composition des sols, état de pollution de la source de prélèvement, état du réseau, dispersion de l’habitat…) ce qui explique les différences d’une commune à l’autre.

Le choix du niveau de service influe aussi sur le prix : service téléphonique et/ou internet, plages horaires d’ouverture des accueils clientèle, gestion des urgences 24h/24, télé relevé…

 

Des situations plus complexes à gérer pour les entreprises de l’eau

 

Les entreprises de l’eau interviennent généralement dans les services les plus complexes nécessitant des compétences spécifiques ou des investissements importants. Par exemple, les entreprises de l’eau captent et potabilisent en majorité des eaux de surface, qui sont plus difficile à traiter que les eaux souterraines.

 

La facture

 

En France, « l’eau paye l’eau » : toutes les charges des services d’eau et d’assainissement sont supportées par la facture d’eau (contrairement à d’autres pays qui peuvent faire supporter une partie de ces charges par les impôts). Ainsi, les investissements liés par exemple à une nouvelle usine de dépollution des eaux usées, les renouvellements de canalisations, ou encore les salaires des professionnels qui exploitent ces services, sont financés intégralement par la facture d’eau.

 

45% de la facture est affectée aux opérations liées à la production et à la distribution de l’eau potable, 37% à la collecte et la dépollution des eaux usées, et 18% concernent les taxes et redevances destinées aux organismes publics ou parapublics (principalement les Agence de l’Eau, l'Etat et les Voies Navigables de France).

 

Au global, 60% de la facture sont destinés aux collectivités et à l’Etat, et 40% aux délégataires qui opèrent les services d’eau et d’assainissement.

 

Quelques chiffres

 

  • En France, un prix moyen de 3,94€/m3 (sur la base d’une consommation de 120 m3 par an et par foyer).

 

  • L’eau du robinet en moyenne 200 fois moins chère que l’eau en bouteille

 

  • Une dépense d’environ 1€ par jour et par famille

 

  • L’eau du robinet = 0,8% du budget des ménages (contre 2,1% pour les télécommunications et 4,4% pour l’électricité et le gaz)